jmonde

jmonde

ANTISEMITISME


NOUVEL ACTE ANTISEMITE EN FRANCE DEVANT UNE ECOLE JUIVE A MONTREUIL

Montreuil : tags racistes et antisémites à l’entrée de l’école Anne Frank

>Faits divers|Jérémy Bouillard|25 décembre 2016, 20h31 | MAJ : 26 décembre 2016, 12h02|37
MONTREUIL, 25 décembre 2016. Tags antisémites et racistes découverts sur la grille de l’école Anne Frank.  DR
 
 
 
 
                                            Jérémy Bouillard                                    
 

Triste découverte à l’entrée de l’école maternelle Anne Frank à Montreuil (Seine-Saint-Denis) ce dimanche 25 décembre. Des croix gammées et des messages à caractères ouvertement antisémites et racistes ont recouvert le portail, la boîte aux lettres, le tableau d’affichage de cette école maternelle, située rue Colbert, dans un quartier pavillonnaire paisible. Les inscriptions, tracées au feutre noir, ont été repérées en début d’après-midi ce dimanche, par des riverains et des employés municipaux. Elles ont probablement été réalisées durant la nuit du réveillon, et ciblent de façon haineuse les Juifs et les Roms.

 

 

 

 

 

Pour Juliette Timsit, ancienne directrice de l’école, qui occupe toujours un logement de fonction au sein de l’établissement, c’est le choc. L’enseignante, toujours en poste à Montreuil, a été prévenue par une voisine. Elle a pris une série de photos des tags haineux, et les a ensuite postées sur son compte Facebook. Révoltée, elle tenait à alerter le plus grand nombre. «C’est l’école qui était visée, son nom surtout», avance-t-elle, évoquant avec émotion l’histoire d’Anne Frank, cette enfant juive morte en déportation durant la guerre. «J’avais été fière d’être nommée dans cette école que j’adore, confie-t-elle encore. Je ne pensais pas que ça me toucherait autant, je me retiens de pleurer.»

 

D’autres tags ont été découverts plus tard dans la journée, sur d’autres murs de l’école. Les services de police devraient effectuer des relevés sur place ce lundi avant que les inscriptions soient recouvertes.

Les photos de Juliette Timsit ont rapidement circulé sur les réseaux sociaux, et ce dimanche soir, plusieurs élus et militants de la ville avaient déjà réagi. Le maire (PC) Patrice Bessac a ainsi condamné «avec la plus grande fermeté» ces inscriptions, sur Twitter. Gaylord Le Chequer, maire adjoint (Front de gauche) a lui aussi réprouvé «ces actes et propos qui n’ont pas lieu d’être dans notre ville». La municipalité devrait déposer plainte ce lundi.

  leparisien.fr

26/12/2016
0 Poster un commentaire

FRANCE : UN ANTISEMITISME EN PLEINE EXPANSION

BHL : DSK et Laurent Fabius ont-ils été victimes d’antisémitisme ?

« Il faut dénoncer la montée de l’antisémitisme, et elle est réelle, mais vous l’affaiblissez en voyant de l’antisémitisme partout, » a déclaré la chroniqueuse Léa Salamé

 15 février 2016, 16:42 3
Bernard-Henri Levy à l'université de Tel Aviv en 2011 (Crédit : CC BY-SA Itzike, Wikipedia)
Bernard-Henri Levy à l'université de Tel Aviv en 2011 (Crédit : CC BY-SA Itzike, Wikipedia)
 

Bernard-Henri Lévy était samedi soir dernier l’invité du talkshowOn n’est pas couché. A l’occasion de cette émission, le philosophe est revenu sur son ouvrage « L’esprit du Judaïsme».

Ce nouvel opus questionne sur l’identité juive, sur la définition du mot « juif » et sur la notion de « peuple élu ». Il évoque d’autres thèmes concernant la recrudescence de l’antisémitisme en France et la question de l’immigration juive en Israël.

Ces différents thèmes ont été abordés lors de l’émission avec les chroniqueurs Léa Salamé, Yann Moix et le présentateur, Laurent Ruquier.

Un passage de l’ouvrage de Bernard Henri Lévy a fait polémique sur le plateau de l’émission. Dans cet extrait en question, BHL explique que « Cette France ou je suis né, qui ne sacre un juif roi de l’époque ou roi du système que pour mieux le honnir et, quand elle peut, l’abattre ».

BHL se justifie en expliquant que la France « antisémite, cette France qui a été majoritaire il y a un siècle, qui a été majoritaire il y a soixante-dix ans, et qui est en train de se réveiller aujourd’hui, elle sacre un juif que pour mieux l’abattre ».

Pour illustrer son propos, Bernard-Henri Lévy aborde l’affaire du sang contaminé dans laquelle Laurent Fabius avait été tenu comme responsable du fait de sa fonction politique.

Laurent Fabius était Premier ministre quand a éclaté en France dans les années 1980 l’affaire du sang contaminé. Le Centre national de transfusion sanguine avait distribué des produits sanguins contaminés par le VIH, provoquant la mort de centaines de personnes en France où ces produits avaient ensuite été interdits. Mais des lots de sang contaminé avaient continué à être exportés à l’étranger, notamment en Iran, entraînant ainsi l’infection et la mort de plusieurs centaines de personnes.

En 1999, Laurent Fabius avait été innocenté par la justice française.

« La manière dont on a ressorti, à l’époque, pour l’ancien Premier ministre français une histoire de sang contaminé, c’est-à-dire de crime rituel, disait quelque chose, hélas, d’une tendance (antisémite) dans ce pays », a déclaré Bernard-Henri Lévy sur le plateau de l’émission.

Concernant l’affaire du sang contaminé, « on n’est pas obligé d’y voir de l’antisémitisme, » a souligné Laurent Ruquier.

« Vous êtes quand même contredit par les faits et l’histoire, ce scandale lui a certes peut-être collé à la peau mais ça ne l’a pas empêché de continuer une carrière politique brillante au point même que cette semaine il est même maintenant président du Conseil Constitutionnel, après avoir été président de l’Assemblée nationale et ministre des Affaires étrangères, » a souligné Laurent Ruquier.

Après avoir abordé Laurent Fabius, Léa Salamé questionne BHL en lui demandant si, selon lui, l’affaire Dominique Strauss Kahn est « un complot antisémite ».

« On peut se poser la question, » répond Bernard-Henri Lévy.

« Il y a eu à certains moments, dans certains portraits que j’ai lus dans la presse française, pardonnez-moi, il y avait quelque chose qui ne sentait pas bon. »

Pour le philosophe, il ne s’agit pas d’un complot, mais il souligne la partialité d’une partie de la presse française.

« La presse s’est emparée de cette histoire, en a fait une espèce de monstre où toutes les frustrations et les désirs inavoués ressortaient », explique BHL.

L’ambiance autour du scandale Sofitel n’était pas « saine », ce qui, pour le philosophe est caractéristique d’un antisémitisme sous-jacent.

« Je ne me suis jamais posé la question de savoir si, il sentait ou non dans l’antisémitisme, mais si vous me le demandez, il y entrait probablement. »

« On ne peut pas voir de l’antisémitisme partout, » conclut Laurent Ruquier.

« Bernard-Henri Lévy, je pense que c’est ça la faiblesse de votre texte, c’est qu’il faut dénoncer la montée de l’antisémitisme, et elle est réelle, mais vous l’affaiblissez en voyant de l’antisémitisme partout, » conclut à son tour Léa Salamé.

« Je pense être en dessous de la réalité, » conclut, quant à lui, Bernard-Henri Lévy.


18/02/2016
0 Poster un commentaire

ANTISEMITISME : COUP DE SEMONCE DES ETATS-UNIS CONTRE L'EUROPE

 

 

 

 

 

Une résolution du Sénat américain condamne l’antisémitisme européen

Cette initiative bipartite exhorte les gouvernements européens à nommer un envoyé spécial pour traiter ce problème

                                     26 février 2015, 16:18                                         2                
Un graffiti antisémite (Crédit : CC BY-SA Beny Shlevich/Flickr)
Un graffiti antisémite (Crédit : CC BY-SA Beny Shlevich/Flickr)

Washington – Un groupe bipartite de sénateurs américains ont annoncé mercredi une proposition de résolution condamnant l’antisémitisme européen et exhortant l’administration américaine à travailler avec les autorités européennes pour combattre ce phénomène.

Recevez gratuitement notre édition quotidienne par mail pour ne rien manquer du meilleur de l'info   Inscription gratuite!

La résolution, qui est soutenu par la majorité des sénateurs et qui devrait donc être votée sans problème, renouvelle l’appel lancé à l’Union européenne (UE) et aux Etats européens à désigner un envoyé spécial pour aborder le problème de l’antisémitisme.

Le sénateur Robert Menendez (D-NJ), un membre éminent de la Commission des relations internationales, a rédigé la résolution qui a reçu la signature de 52 autres sénateurs. Cette résolution appelle le secrétaire d’Etat, le procureur général et les agences gouvernementales compétentes à collaborer étroitement avec l’Union européenne (UE) pour s’attaquer à l’antisémitisme en Europe.

La résolution soulève que « l’augmentation alarmante des attaques antisémites et des incidents visant des institutions juives, des lieux de culte et des individus en Europe est un problème pour la stabilité et la sécurité [des Juifs].»

Cette proposition exhorte les Etats-Unis à travailler avec leurs collègues européens pour s’assurer que des mesures sont prises pour combattre l’antisémitisme. Ces mesures comprend « une enquête prompt, impartiale et efficace de tous les actes de violence et la poursuite des responsables de ces violences dans les limites de la loi » ; coopérer pour développer des programmes contre la violence extrémiste ; intégrer des mesures pour combattre l’antisémitisme dans des projets nationaux visant à lutter contre les crimes de haine et de violence ; étendre la coopération dans le domaine des formations liées aux crimes de haine, en particulier ceux motivés par l’antisémitisme, pour les agents de police et améliorer la surveillance et la signalisation de ces crimes.

La résolution appelle également les États-Unis à encourager les Etats européens et l’UE à désigner des envoyés spéciaux hauts gradés pour « surveiller, prévenir et lutter contre l’antisémitisme à l’échelle régionale et nationale ».

Ce dernier appel a été lancé à plusieurs reprises par les défenseurs de la communauté juive. Les États-Unis ont déjà un envoyé spécial – Ira Forman – qui chargée d’un tel rôle, et c’est Forman qui communique fréquemment avec les administrations européennes au sujet des efforts à fournir contre l’antisémitisme dans leurs pays respectifs.

« Soixante-dix ans après la libération d’Auschwitz, nous assistons à une augmentation alarmante du sentiment antisémite en Europe qui doit être condamnée et traitée. Les attaques antisémites et les incidents en Europe et dans le monde sont un problème non seulement pour la stabilité et la sécurité internationales, mais aussi pour notre moralité partagée en tant qu’êtres humains », a déclaré le sénateur Menendez.   « Cette résolution renouvelle fermement l’engagement des Etats-Unis et de leurs alliés européens de lutter contre l’antisémitisme avec encore plus de détermination, jurant de ne jamais permettre aux atrocités du passé de se reproduire à nouveau. »

Un cosignataire de la résolution, le sénateur Mark Kirk, a fait le lien entre l’importance de la législation à l’assassinat des quatre clients juifs du supermarché Hyper Cacher à Paris le mois dernier, décrivant l’attaque comme étant « un affront direct aux droits fondamentaux et la dignité [humaine] ».

Un policier montant la garde le 21 janvier 2015 devant l'épicerie Hyper Casher où quatre Juifs ont trouvé la mort le 9 janvier 2015 tués par Amédy Coulibaly à Paris (Crédit : AFP/ ERIC FEFERBERG)

Un policier montant la garde le 21 janvier 2015 devant l’Hyper Casher de Paris où quatre Juifs ont trouvé la mort   (Crédit : AFP/ ERIC FEFERBERG)

« Les récentes attaques antisémites en Europe sont extrêmement inquiétantes et n’ont aucune place dans le monde moderne », a déclaré une autre cosignataire, la sénatrice Barbara Mikulski (D-MD). « Cette résolution réaffirme la nécessité d’une action et d’un changement pour s’assurer que les Juifs en Europe et dans le monde, ainsi que les gens de toutes les confessions, ne soient pas persécutés en raison de leurs croyances religieuses. »

L’Anti-Defamation League (ADL), Bnai Brith International, HIAS, l’Union pour le judaïsme réformé, et les Fédérations juives d’Amérique du Nord ont tous apporté leur soutien à la résolution.

« Les actions du Congrès contre l’antisémitisme ont joué un rôle essentiel et nous sommes heureux que le Sénat soulève cette question auprès du leadership américain », a déclaré Barry Curtiss-Lusher, le président national de l’ADL.

Abraham Foxman, le directeur national de l’ADL, était optimiste mercredi soir sur l’adoption de la résolution par le Sénat, étant donné que le soutien de la majorité bipartite de sénateurs est déjà assuré. « Nous nous réjouissons de l’adoption par le Sénat de cette résolution et nous espérons que les dirigeants à travers l’Europe entendront cet appel et accepteront de se réunir et de travailler avec les États-Unis pour lutter contre la marée montante de l’antisémitisme », a répondu Foxman dans un communiqué. « En faisant cela, ils vont montrer au monde que la violence et la haine ne seront pas tolérées. »

Des personnes venues honorer les victimes de la fusillade de Copenhague à l'extérieur de la synagogue principale de Copenhague le 15 février 2015 (Crédit : AFP/Odd Andersen)

Des personnes venues honorer les victimes de la fusillade de Copenhague à l’extérieur de la synagogue principale de Copenhague, le 15 février 2015 (Crédit : AFP/Odd Andersen)

 

 

De même, Mark Hetfield, le président et PDG de HIAS a écrit dans un communiqué que son organisation a été « profondément troublée par la résurgence de l’antisémitisme en Europe et ailleurs, ainsi que par la montée de la xénophobie, de l’islamophobie et d’autres formes de haine ».

« Cependant, une chose a changé au cours du siècle dernier, c’est le soutien du Congrès dans le combat contre le fanatisme et la haine, a-t-il ajouté. Nous nous félicitons de cet effort bipartisan mené par les sénateurs Menendez et Kirk qui parlent de façon proactive contre [ce fléau] et mettent en place des stratégies contre la résurgence de l’antisémitisme en Europe. »


28/02/2015
0 Poster un commentaire

LA FRANCE NAZISLAMISTE VUE PAR BERNARD DARMON

La gangrène nazislamiste

 

                

 

"Dans des « quartiers difficiles », ceux qui font la Loi sont les radicaux et les violents. Une jeune femme blonde habillée  sans ostentation ne peut plus se balader sans essuyer sifflements,  insultes et attouchements.

La nuit, mieux vaut pour elle de ne pas s’y aventurer. Quiconque y entre sans être autorisé par les caïds locaux se fait caillasser : Pompiers, policiers, SOS Médecins,  ils risquent l’agression en permanence. Ne vous y aventurez pas avec une belle berline si vous n’êtes pas un dealer ou un trafiquant d’armes.

Avec une kippa sur la tête, même pour Mardi Gras, on ne vous laissera pas tranquille. Recrutés et embrigadés avant ou après leur sortie de prison, les pires de ces jeunes voyous en quête de  rédemption exécuteront les « contrats » des nazislamistes profitant d’un circuit court de la Prison au Paradis, un jackpot pour ces débiles. Les ennemis de mes ennemis sont mes amis. Comme Roland Dumas ils pensent que la France est sous influence juive. Le juif, cette vermine occidentale qui massacre les arabes en Palestine.

On se nourrit des hallucinations du site panamza.com : Merah , Koulibaly ou les frères Kouachi étaient des agents du Mossad. On s’abreuve des délires antijuifs et anti France de l’ami Soral, ce païen raciste qui promet une réconciliation nationale sur l’autel de la haine des juifs, des pédés,  des femmes et de l’humanisme. Toute l’Europe est touchée. Pour ces gens-là,  la femme occidentale est une « pute » et l’homme occidental un « pédé ». Ces déviants sont à l’Islam ce que les nazis étaient aux nationalistes".

 

 

Bernard Darmon


19/02/2015
0 Poster un commentaire

NON! LES JUIFS DANS LE 19Ŕ A PARIS NE SONT PAS EN DANGER!

 

EN REPONSE AUX INFOS REPANDUS PAR ITELE, REPRIS PAR THETIMESOFISRAEL EN FRANCAIS

MON TEMOIGNAGE

 

Je suis juif. J'habite depuis 24 ans dans Le 19è. Près du Parc des Buttes-Chaumont et de la Mairie Je n'ai jamais eu le moindre problème dans le quartier. J'entretiens les meilleures relations du monde avec les habitants musulmans de cet arrondissement multi-culturel. Il faut que les institutions juives de France cessent de fantasmer, d'amalgamer, de stigmatiser. Dire non à Roger Cuckierman, Nous ne sommes pas dans 3è guerre mondiale, ni dans un ghetto. Le CRIF met le feu au poudre pour mettre en danger les communautés et créer l'antisémitisme. Question à Roger Cuckierman : Israël n'est-kil pas un Etat juif...sous tensions 24/24h. Monsieur Cuckierman arrêtez votre haine des Musulmans. Entendre vos propos dans les médias, lire votre newsletter. Un bréviaire de la haine!

http://jmonde.blog4ever.com/non-les-juifs-dans-le-19e-a-paris-ne-sont-pas-en-danger


18/02/2015
0 Poster un commentaire