jmonde

jmonde

IsraŰl - Pays arabes


MANIFESTATION CONTRE LA VISITE EN FRANCE DE HASSAN RHOMANEI, PRESIDENT DE La REPUBLIQUE ISLAMISTE D'IRAN.


13/11/2015
1 Poster un commentaire

PAYS DU GOLFE ET ISRA╦L, MAIN DANS LA MAIN, MAIS CHUT! N'EN PARLEZ A PERSONNE

Source : www.lorientlejour.com en ligne le lundi 1er décembre 2014

 

 

 

Un vol mystérieux et régulier entre Israël

et un pays du Golfe

                    

L'aéroport israélien Ben Gourion. Photo Reuters

 
            
 

Un avion appartenant à une entreprise privée non israélienne effectue une liaison régulière entre l'aéroport israélien Ben Gourion et un aéroport d'un Etat du Golfe, rapporte mardi le quotidien Haaretz.

Le quotidien rappelle que les relations entre Israël et les pays du Golfe sont "extrêmement sensibles, et les vols sont indirects car Israël n'a pas de relations diplomatiques avec l'Etat en question".

En raison du caractère sensible de la question, le quotidien ne révèle ni l'identité des propriétaires de l'avion privé qui arbore un drapeau étranger, ni le nom de l'Etat du Golfe où l'avion se pose. "Malheureusement, l'information que vous demandez est confidentielle car elle concerne un client privé", a indiqué au Haaretz une porte-parole de la petite compagnie qui opère ce vol privé. Il n'est donc pas clair s'il s'agit, ou non, d'une entité privée israélienne.

 

(Pour mémoire : Israël a ouvert une nouvelle mission diplomatique dans le Golfe)

 

Selon les données recueillies par le quotidien, l'appareil privé passe plusieurs jours dans l'Etat du Golfe en question, après avoir décollé de l'aéroport Ben Gourion. Plusieurs aller-retours entre les deux pays ont récemment eu lieu, souligne Harretz.

La compagnie qui possède le mystérieux appareil loue son avion -équipage et services inclus- à des hommes d'affaire ainsi qu'à des entreprises. Elle opère également des vols pour d'autre compagnies aériennes.

Haaretz souligne que de nombreux hommes d'affaires israéliens continuent d'opérer discrètement dans des pays du Golfe, malgré un ralentissement de ce type d'activités après l'assassinat, en 2010, de Mahmoud el-Mabhouh. Ce dirigeant du Hamas avait été assassiné le 20 janvier de cette année-là par un commando du Mossad israélien dans un hôtel à Dubaï.

 

Dans nos archives

Une « mission diplomatique secrète » israélienne à Dubaï ?


03/12/2014
0 Poster un commentaire