jmonde

jmonde

UNE JEUNE FILLE JUIVE FRANCAISE PARMI LES djahadistes de L'ETAT ISLAMIQUE EN SYRIE

Source : i24news.tv en ligne le samedi 11 octobre 2014

 

 

 

Syrie/EI: 2 jeunes Autrichiennes souhaitent rentrer

Un Arabe israélien mort en Irak; une jeune Juive parmi les Françaises qui ont rejoint les djihadistes

 

 

 

 

 

 

 

 

Des jeunes filles autrichiennes qui ont fui leur domicile en avril pour rejoindre les djihadistes de l'Etat islamique en Syrie, souhaitent "rentrer à la maison", a-t-on appris du Telegraph samedi. Mais la loi autrichienne permet d'empêcher les jeunes radicalisés en Syrie et en Irak de rentrer.

 

 

Samra Kesinovic, 17 ans, et Sabina Selimovic, 15 ans, ont quitté leur pays en secret plus tôt cette année, en laissant une note à leur parent "ne nous cherchez pas, nous allons servir Allah et mourrons pour lui".

 

Selon les dernières informations, les deux filles étaient enceintes, après s'être mariées avec des djihadistes mais expriment leur souhait de rentrer à Vienne.

 

Les femmes vivant dans les zones sous contrôle de l'Etat islamique doivent suivre des règles de charia très strictes, ce qui rend leur intégration difficile à leur retour en Europe. Certaines d'entre elles sont souvent violées et agressées sexuellement.

Un Arabe israélien mort en Irak

 

Un jeune Arabe israélien qui a franchi la frontière syrienne depuis la Turquie pour combattre dans les rangs des djihadistes a été tué en Irak, ont rapporté samedi les médias israéliens.

 

Habitant d'un village arabe près de Nazareth en Israël, Mohammed Hamad Habashi, 23 ans, a été tué au combat, après avoir fui sa famille pour se rallier au djihad en Syrie et en Irak aux côtés des membres de l'Etat islamique (Daesh). Un proche raconte que le jeune homme est parti début 2014 avec quatre amis à lui à destination de la Turquie, afin de traverser la frontière syrienne.

 

Des dizaines de jeunes arabes israéliens ont rejoint les organisations djihadistes syriennes, dont Daesh (EI) et Jabhat-al-Nusra. Des rumeurs sur la mort de certains d'entre eux ont circulé depuis le début de l'année, mais les familles n'ont aucune indication sur l'emplacement des corps.

Une adolescente juive partie en Syrie

Une adolescente de religion juive fait partie d’un groupe d’une centaine de jeunes filles ayant quitté la France au cours des 18 derniers mois pour rejoindre les djihadistes en Syrie, selon un rapport publié vendredi par l’Associated Press.

 

Un responsable sécuritaire a déclaré sous couvert d’anonymat que ces adolescentes et jeunes femmes venaient de tous les milieux de la société française. Parmi elles, il y a notamment des enfants et petits enfants d’immigrés venus de pays musulmans, des adolescents dont les familles sont françaises depuis plusieurs générations, et une jeune fille de religion juive.

La plupart de ces départs ne sont pas spontanés, précise le rapport de l’Associated Press, mais le résultat d’un travail de plusieurs mois des réseaux djihadistes pour repérer et convaincre des jeunes gens en quête d’identité, ont expliqué des familles, les avocats et les responsables sécuritaires.

Les jeunes filles sont essentiellement recrutées pour servir d’épouses, de femmes de ménage ou de baby-sitters aux combattants djihadistes.

Selon un projet de loi présenté au Parlement, les ressortissants français engagés dans les combats aux côtés des djihadistes pourraient être considérés comme "terroristes" et arrêtés dès leur retour sur le territoire français. Les familles des djihadistes ont critiqué cette proposition, estimant que leurs proches sont "en détresse" ou "victimes d’enlèvements", parfois "forcés de faire certaines déclarations contre leur gré", précise le rapport.

Fred Dufour (AFP/Archives)"Une femme voilée contrôlée par des policiers le 30 novembre 2012 à Paris"Fred Dufour (AFP/Archives)

 

Certaines jeunes filles auraient été recrutées via Facebook par le biais de vidéos de propagande diffusées par les filières djihadistes et traduites en français où l’on voit notamment des femmes voilées armées de mitraillettes et des enfants syriens tués au cours des combats. Les vidéos rappellent également la décision de la France d’interdire le port du voile intégral, une mesure jugée discriminatoire par beaucoup de Musulmans.

La France et l'Allemagne ont plaidé jeudi à Luxembourg pour une adaptation des règles de l'espace Schengen afin de répondre à l'urgence posée par l'augmentation des départs d'Européens voulant rejoindre les mouvements djihadistes en Syrie et en Irak.

Le code des frontières de Schengen, s'il est capable de s'adapter, est la solution aux problèmes auxquels nous sommes confrontés à travers l'augmentation du nombre de combattants étrangers, et non le problème, a soutenu le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

 

 

 

 

 

 

 

 



12/10/2014
0 Poster un commentaire

A dÚcouvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres