jmonde

jmonde

PROPOS INCENSES DE ROGER CUKIERMAN : MORT ASSUREE DU CRIF

Source : bernarddarmon.unblog.fr en ligne le mardi 24 février 2015 

 

 

 

Clap de fin pour le CRIF

 

                

 

Ce lundi 23 février, le CRIF a organisé son sempiternel et faussement appelé

« dîner républicain ».

Chacun sait que ce groupe de pression,  et sous pression,  qui à tort se revendique représentant les juifs de France,  n’a aucune légitimité. Depuis Napoléon, les juifs sont représentés religieusement par le Consistoire Central qui réunit les consistoires parisien et de province. De la naissance à la mort, en passant par la bar mitzva et le mariage, c’est le Consistoire qui délivre les certificats de judéité. Le CRIF ne représente rien que quelques notables qui se cooptent et s’autoproclament Présidents  des Juifs. Ils n’ont aucune légitimité morale ou politique. « La parole juive » quant à elle, ne sort pas de la bouche de BHL ou de Cukierman, elle est distillée par nos érudits en sagesse juive et nos rabbins, notamment par le premier d’entre eux le Grand Rabbin de France. Ces gens n’existent que grâce à la complicité du milieu politique et des media officiels. A ce dîner, on assiste chaque année aux habituelles jérémiades sur la montée de l’antisémitisme, le devoir de mémoire, l’antisionisme qui se développe : Chez ces gens là, on est irréprochable,  et  le problème c’est les autres. On ne se demande plus au nom de qui ou au nom de quoi ces « juifs professionnels » délivrent sans honte des certificats de respectabilité, parce que chez ces gens là on juge.

Le plus pathétique c’est quand l’autoproclamé Président des Juifs, oubliant son statut de faire valoir et de pion,  juge Marine Le Pen « irréprochable », puis est contraint de se dédire sous la pression des autorités politiques habituelles qui désirent continuer de mettre le FN à l’index.

Au CRIF on réfléchit beaucoup, et les conclusions sont toujours les mêmes. L’antisémitisme c’est mal, la solution c’est interdire ! La négation de la Shoah c’est mal, la solution c’est interdire ! Le devoir de mémoire c’est bien, la solution c’est de le rendre obligatoire ! Dieudonné c’est mal, il faut lui interdire de parler ! Bienvenue au pays de « non-non » et de « oui-oui ». Pour parader devant les caméras, les huiles du CRIF sont toujours là, et comme chacun le sait, à force de parler on dit des bêtises : «il faut dire les choses : toutes les violences aujourd’hui sont commises par des jeunes musulmans». Je n’ai pas souvenir que ceux qui hurlaient « Juifs hors de France » il y a tout juste un an fussent musulmans. Ni que Soral, Dieudonné, Faurisson, ou Reynouard soient musulmans. Monsieur Cukierman, au lieu de dire islamiste, ou djihadiste ou islamistes radicaux, vous avez opté pour « musulmans », stigmatisant ainsi tous les musulmans. C’est une faute et même une faute lourde, car même si vous et moi savons que vos mots n’engagent que vous-même,  pour le cirque médiatico-politique dans lequel vous paradez, vous jouez le rôle « du Président des Juifs » Alors Monsieur Cukierman, vous qui n’êtes pas un imbécile, je vous le dit sans rire : il est grand temps de dissoudre ce CRIF pour le bien de la France et pour le bien des Juifs.

 

 

Bernard Darmon



24/02/2015
0 Poster un commentaire

A dÚcouvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres