jmonde

jmonde

ISRA╦L AU COEUR DE LA RECHERCHE CONTRE LA MALADIE EBOLA

Source : le site israelvalley.com en ligne le lundi 20 octobre 2014

 

 

Lutte Contre Ebola. Les Firmes d'Israël Hyper-Actives.

Authors picture

Jacques Bendelac | Économie

 

 

Headline image

Une course contre la montre est engagée dans le monde pour trouver un traitement anti-Ebola: les israéliens Protalix et CollPlant sont en lice.

La recherche médicale israélienne pourrait contribuer à mettre au point un vaccin ou un traitement contre le virus Ebola. C’est, du moins, ce que croient de nombreux spécialistes et investisseurs qui misent sur les valeurs boursières de plusieurs sociétés israéliennes qui tentent de développer des remèdes anti-Ebola.

PROTALIX À CARMIEL

La firme israélienne la plus prometteuse serait Protalix BioTherapeutics, dont le siège est dans le parc technologique de Carmiel. Fondée en 1993 par Yoseph Shaaltiel, la firme s’est spécialisée en biopharmacie et elle a été une des premières à mettre au point un traitement contre la maladie de Gaucher.

Selon le site financier SmallCap Network, Protalix serait sur le point de finaliser un remède expérimental contre Ebola, basé sur une formule composée de plantes médicinales. D’après l’information rapportée par le quotidien israélien Globes, la technologie de Protalix permettrait d’adapter un des médicaments qui est déjà à l’étude, le Zmapp, et qui a fait ses preuves sur les singes en sauvant plusieurs animaux contaminés par une souche du virus Ebola.

Si aucun confirmation officielle n’a été publiée par la société, l’action de la société Protalix cotée à New-York et à Tel Aviv est déjà très recherchée des spéculateurs ; son cours connaît une hausse vertigineuse, et sa valeur boursière atteint les 830 millions de shekels (180 millions d’euros).

COLLPLANT À NESS-ZIONA

Autre société israélienne de recherche médicale qui est en lice contre le virus Ebola : CollPlant, installée au “Weizmann Science Park” de Ness-Ziona. Le journal en ligne basé à Jérusalem The Times of Israel a récemment rappelé que CollPlant est une entreprise pionnière dans le développement de protéines recombinées grâce au tabac qui pourrait être la clé pour traiter la maladie.

Cotée aussi à Tel Aviv, la société CollPlant n’a pas encore bénéficié de l’euphorie des investisseurs qui préfèrent attendre des résultats concrets ; la valeur boursière de CollPlant stagne à 48 millions de shekels (10 millions d’euros).

 

 

 

Jacques Bendelac (Jérusalem)



20/10/2014
0 Poster un commentaire

A dÚcouvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres