jmonde

jmonde

RACISME


LES VISAGES ODIEUX DE LA HAINE HUMAINE


Peter O Hara
 a changé sa photo de profil.
 
Photo de Peter O Hara.

23/01/2016
0 Poster un commentaire

EN REPOINSE AUX PROPOS DE ROGER CUKIERMAN EN FAVEUR DU FN : MARINE LE PEN N'EST PAS PLUS FREQUENTABLE SON PERE

Source : marianne.net en ligne le jeudi 26 février 2015

 

 

Jean-Yves Camus:

"les Français juifs

tentés par le FN sont myopes"

Propos recueillis par
Kevin Erkeletyan
 
 
 
Le président du Crif, Roger Cukierman, a créé la polémique lundi avant le diner du CRIF en qualifiant Marine Le Pen d'"irréprochable", suscitant des réactions dans toute la classe politique. Politologue et spécialiste de l'extrême droite, Jean-Yves Camus, revient sur les déclarations du président du CRIF et analyse l'évolution du Front National par rapport à une communauté juive, susceptible, elle aussi de prêter l'oreille aux idées du parti de Marine Le Pen.
 
 
Sipa
 
 

Marianne: Sur Europe 1, le président du CRIF, Roger Cukierman a déclaré que Marine Le Pen était « irréprochable ». Des déclarations jugées choquantes par une grande partie de la classe politique. Roger Cukierman a-t-il commis une maladresse ?

Jean-Yves Camus: Il est généralement admis qu’il ne peut pas y avoir de vote juif pour le Front national en raison de l’appartenance de ce parti à l’extrême droite traditionnelle et des déclarations de Jean-Marie Le Pen. Mais, même chez les juifs, des gens votent en oubliant tout ça et prennent d’autres critères en considération: l’opposition à l’immigration, le discours de Jean-Marie Le Pen sur la guerre d’Algérie, la priorité donnée à la lutte contre l’islamisme…  Ils se disent qu’après tout, là où l’UMP n’a pas réussi, le FN pourrait y arriver. Alors moi, je peux estimer à titre personnel que ces gens sont dotés d’œillères extrêmement importantes et qu’ils ne voient pas clair, mais il n’y a en fait aucune raison pour que les votes des juifs soient plus clairvoyants que les votes des non-juifs. Voter pour le FN est une erreur par rapport à leur appartenance, tant pis pour eux. Ces gens là sont myopes. Il n’y a pas de raison pour qu’il n’y en ait pas autant qu’ailleurs dans la communauté juive. Par ailleurs, je ne pense pas que les Français juifs votent en fonction de ce que peut dire le CRIF. 

 

 

Ces déclarations marquent néanmoins l'évolution du discours de la part du représentant d'une organisation communautaire vis à vis de la présidente d'un parti autrefois banni. En quoi le programme du Front National serait-il aujourd'hui préjudiciable à la communauté juive ? 

Roger Cukierman a oublié que Marine Le Pen n’est pas uniquement une personne. Elle n’a effectivement pas les préjugés de son père et n’est, je le pense, ni antisémite, ni négationniste. Mais ça ne veut pas dire, pour autant, qu’il n’y a pas, dans le programme du FN, des points qui, à mon avis, posent des problèmes par rapport aux Français juifs : je ne sais pas ce que Marine Le Pen pense personnellement de la question de l’abattage rituel et de la question du port de la kippa dans l’espace public mais le programme du FN, lui, prévoit leur interdiction. Peu importe ce que pense Marine Le Pen, ce qui importe c’est le programme du parti qu’elle préside. Si ces deux mesures étaient mises en place, les juifs, comme les musulmans, verraient leur quotidien changer : on ne pourrait plus abattre de viande casher en France, il faudrait l’importer. On ne pourrait plus aller au diner du CRIF en partant de chez soi avec sa kippa sur la tête, il faudrait la ranger dans sa poche et ne la mettre sur sa tête qu’une fois rentré dans le bâtiment qui héberge le dîner. Je ne sais pas non plus ce que Marine Le Pen pense des subventions que reçoivent les associations communautaires juives mais je constate qu’il est écrit dans le programme du FN que le Front souhaite en finir avec les subventions que reçoivent les « associations communautaristes ». Et parmi ces associations, le CRIF est clairement visé. Si jamais le FN était au pouvoir, le CRIF ne pourrait peut-être plus exister…

 

 

Le FN a-t-il, aujourd’hui, selon vous, un discours clair sur l’antisémitisme ?

Il reste ambigu. Marine Le Pen a eu assez récemment plusieurs occasions de le clarifier mais ne les a pas saisies. Au mois d’août dernier, Aymeric Chauprade, député européen FN, a écrit un texte pour tordre le cou à un certain nombre de mythes très prisés à l’extrême droite, comme celui du complot et de la supposée domination des juifs. Marine Le Pen aurait pu en faire la position officielle du parti. Elle a préféré dire que ce texte n’engageait que son député. Par la suite, Aymeric Chauprade a été privé de la tête de la délégation frontiste au Parlement européen et de son poste de conseiller de Marine Le Pen pour les questions internationales. Le second signe c’est que dans les communiqués de presse du FN consécutifs à l’attentat du musée juif de Bruxelles, d’une part, et à l’attentat contre le supermarché Casher, d’autre part, il y a effectivement eu des condamnations mais les mots « antisémitisme » et « juif » n’ont pas été employés. Je suis peut-être maximaliste, j’en demande peut-être trop, mais, honnêtement, dans le contexte, ça n’aurait pas été de trop et ça aurait permis au FN de bien nommer les choses. Il y a un mot qui manque. C’est un peu comme si ça n’arrivait pas « à sortir »…

 

 

Le FN a quand même dénoncé les profanations des tombes juives de Sarre-Union…

Oui mais c’est un cas assez particulier : la figure dirigeante du groupe de profanateurs est quelqu’un de suffisamment confus dans sa tête pour être à la fois opposé au FN et mis en examen pour profanations de tombes juives, aggravées par un motif antisémite. Visiblement, le garçon n’avait pas des idées politiques extrêmement claires. Et sur les sites de la droite radicale on a vu fleurir des discours mettant en valeur que ce profanateur se réclamait de l’antifascisme. C’est aussi ça qui a précipité la prise de position. Pour une fois, le FN avait la possibilité d’expliquer qu’il y aurait un antifascisme antisémite.

 

 

Plusieurs enquêtes dans différents médias ont montré des tentatives au sein du Front National de séduire la communauté juive et de tirer un trait sur les propos antisémites de Jean-Marie Le Pen. Les déclarations de Jean-Marie Le Pen sont-elles attachées de façon indélébile à l’image du FN ?

Les déclarations des décideurs politiques ou associatifs mettent l’accent sur le fait que Marine Le Pen n’a, jusqu’à présent, pas condamné les propos de son père. Et c’est exact. Mais si la seule chose que l’on demande à Marine Le Pen c’est de prendre ses distances avec ce qu’a dit ou fait son père, il va arriver un moment où, à la disparition de son père, elle n’aura plus besoin de les prendre. On ne va tout de même pas lui demander de le faire une fois qu’il aura disparu. On ne pourra alors plus lui demander de prendre position sur les déclarations de Jean-Marie Le Pen puisqu’il n’en fera plus. Il semble qu’un jour Marine Le Pen ne sera plus comptable de ce qu’a dit son père et qu’à ce moment là, inévitablement la normalisation sera plus grande. Or la normalisation du Front national ne doit pas être jugée à l’aune de ce que Jean-Marie Le Pen a dit par le passé mais à l’aune de son programme d’aujourd’hui.

 

 

Y-a-t-il des indices susceptibles de montrer que la communauté juive française serait plus attirée par le FN de Marine Le Pen que par celui de son père ?

C’est très difficilement mesurable : les juifs sont peu nombreux en France et il n’y a pas de « fichier des juifs », il est donc très difficile de les sonder. Seule une enquête de l’Ifop a été publiée, il y a deux ans, sur les votes juifs: elle montre d’une part la diversité des votes des juifs, mais aussi qu’à aucun endroit les votes juifs sont suffisamment importants pour orienter la tournure d’un scrutin.

On peut seulement penser que le vote juif en faveur du FN a augmenté depuis l’arrivée à sa tête de Marine Le Pen. Mais aucune étude précise n’a pu en donner le niveau à l’heure actuelle. Pour des raisons historiques évidentes, Jean-Marie le Pen n’a jamais attiré sur son nom qu’une faible minorité d’électeurs juifs. Les choses ont évolué avec sa fille mais elle rassemble toujours sur son nom un pourcentage d’électeurs juifs largement inférieur à la moyenne nationale. D’ailleurs, quand on observe les scrutins qui se sont déroulés depuis la présidentielle de 2012 (municipales et européennes) dans des endroits où la communauté juive est assez structurée, comme à Sarcelles, à Créteil ou dans le 19ème arrondissement de Paris, on s’aperçoit que le vote FN est très très inférieur à la moyenne nationale.

 

 

Un responsable du CRIF aurait-il pu tenir de tels propos du temps de Jean-Marie Le Pen ?

C’est sans doute moins difficile maintenant qu’à son époque. Toute une génération de cadres frontistes est partie avec l’âge : il n’y en a plus aujourd’hui qui ont connu l’époque des ligues, de la seconde Guerre mondiale, des groupuscules néofascistes d’après-guerre… Tout ça est parti avec le temps. Sitôt qu’elle est arrivée à la présidence, Marine Le Pen a aussi pris des sanctions contre les cadres les plus radicaux de son parti. Ca rend les choses plus faciles, mais ça ne normalise pas pour autant le parti.


26/02/2015
0 Poster un commentaire

PROPOS INCENSES DE ROGER CUKIERMAN : MORT ASSUREE DU CRIF

Source : bernarddarmon.unblog.fr en ligne le mardi 24 février 2015 

 

 

 

Clap de fin pour le CRIF

 

                

 

Ce lundi 23 février, le CRIF a organisé son sempiternel et faussement appelé

« dîner républicain ».

Chacun sait que ce groupe de pression,  et sous pression,  qui à tort se revendique représentant les juifs de France,  n’a aucune légitimité. Depuis Napoléon, les juifs sont représentés religieusement par le Consistoire Central qui réunit les consistoires parisien et de province. De la naissance à la mort, en passant par la bar mitzva et le mariage, c’est le Consistoire qui délivre les certificats de judéité. Le CRIF ne représente rien que quelques notables qui se cooptent et s’autoproclament Présidents  des Juifs. Ils n’ont aucune légitimité morale ou politique. « La parole juive » quant à elle, ne sort pas de la bouche de BHL ou de Cukierman, elle est distillée par nos érudits en sagesse juive et nos rabbins, notamment par le premier d’entre eux le Grand Rabbin de France. Ces gens n’existent que grâce à la complicité du milieu politique et des media officiels. A ce dîner, on assiste chaque année aux habituelles jérémiades sur la montée de l’antisémitisme, le devoir de mémoire, l’antisionisme qui se développe : Chez ces gens là, on est irréprochable,  et  le problème c’est les autres. On ne se demande plus au nom de qui ou au nom de quoi ces « juifs professionnels » délivrent sans honte des certificats de respectabilité, parce que chez ces gens là on juge.

Le plus pathétique c’est quand l’autoproclamé Président des Juifs, oubliant son statut de faire valoir et de pion,  juge Marine Le Pen « irréprochable », puis est contraint de se dédire sous la pression des autorités politiques habituelles qui désirent continuer de mettre le FN à l’index.

Au CRIF on réfléchit beaucoup, et les conclusions sont toujours les mêmes. L’antisémitisme c’est mal, la solution c’est interdire ! La négation de la Shoah c’est mal, la solution c’est interdire ! Le devoir de mémoire c’est bien, la solution c’est de le rendre obligatoire ! Dieudonné c’est mal, il faut lui interdire de parler ! Bienvenue au pays de « non-non » et de « oui-oui ». Pour parader devant les caméras, les huiles du CRIF sont toujours là, et comme chacun le sait, à force de parler on dit des bêtises : «il faut dire les choses : toutes les violences aujourd’hui sont commises par des jeunes musulmans». Je n’ai pas souvenir que ceux qui hurlaient « Juifs hors de France » il y a tout juste un an fussent musulmans. Ni que Soral, Dieudonné, Faurisson, ou Reynouard soient musulmans. Monsieur Cukierman, au lieu de dire islamiste, ou djihadiste ou islamistes radicaux, vous avez opté pour « musulmans », stigmatisant ainsi tous les musulmans. C’est une faute et même une faute lourde, car même si vous et moi savons que vos mots n’engagent que vous-même,  pour le cirque médiatico-politique dans lequel vous paradez, vous jouez le rôle « du Président des Juifs » Alors Monsieur Cukierman, vous qui n’êtes pas un imbécile, je vous le dit sans rire : il est grand temps de dissoudre ce CRIF pour le bien de la France et pour le bien des Juifs.

 

 

Bernard Darmon


24/02/2015
0 Poster un commentaire

MARINE LE PEN ROGER CUKIERMAN, M╩ME COMBAT : L'ELIMINATION DE L'ARABE


24/02/2015
0 Poster un commentaire

MARINE LE PEN IRREPOCHABLE; LE FRONT NATIONAL FREQUENTABLE? ROGER CUKIERMAN MENTEUR! LA PREUVE!

Source : tempsreel.nouvelobs.com en ligne le ,mardi 24 février 2014

 

 

Contre les Arabes, les Juifs, les gays…

ces candidats FN qui propagent la haine

 

 

 

 

"Et si on organisait des battues contre les Arabes ?" Cette proposition d'un candidat FN à Narbonne n'est pas la seule déclaration raciste au sein des troupes de Marine Le Pen.

Le logo du Front national et l'ombre de Marine Le Pen, lors d'un discours de la présidente du FN au 15e Congrès du parti frontiste, le 29 novembre 2014. (AFP PHOTO / JEFF PACHOUD) Le logo du Front national et l'ombre de Marine Le Pen, lors d'un discours de la présidente du FN au 15e Congrès du parti frontiste, le 29 novembre 2014. (AFP PHOTO / JEFF PACHOUD)
 
 


# Aude : "Des battues contre les Arabes"

"Et si on organisait des battues contre les Arabes". Visiblement, le candidat FN pour le canton de Narbonne 3 (Aude), Elie Quisefit, ne veut rien cacher. Et surtout pas ses dérapages. 

"L'Indépendant" a déniché des propos publics du candidat FN datant de 2012, avant qu'il transforme son profil Facebook en "privé". 

Je le dis haut et fort... bras d'honneur à tous les médias et à tous les Arabes du monde entier !" 

Elie Quisefit, également 3e sur la liste FN lors des dernières municipales, estime avoir "deux ennemis : l'islam et le Parti socialiste !". 

Et puis vient le "coup de grâce" : 

Il y a des battues contre les sangliers... contre les loups... contre les lynx... Et si on organisait plutôt des battues contre les Arabes on sauverait peut-être la France !"

Elie Quisefit peut compter sur d'autres candidats FN de l'Aude pour soutenir ses dérapages, comme l'explique "L'Indépendant". Fabien Rouquette, élu FN de Gruissan et candidat dans le canton de Narbonne 2, a publié, le 30 août 2014, sur Facebook une image au message explicite :

Socialistes, communistes, musulmans ! Faites un geste pour la terre : suicidez-vous".

Et sa colistière Michèle Boisset, de liker et de commenter : "Hihi ! Un beau rêve".

 
 

# Ardèche : "Toi, tu vas nettoyer la France"

"Marine, tu es la réincarnation d'Hitler. Toi, tu vas nettoyer la France, on conte [sic] sur toi !". La faute est d'origine. La croix gammée qui accompagne le post Facebook de Thierry Brésolin, candidat remplaçant du FN dans le canton de Teil (Ardèche), l'est aussi, raconte le "Dauphiné Libéré" samedi 21 février

La publication Facebook a été supprimée. L'intéressé explique : 

On a piraté mon compte, je l'ai signalé à Facebook. Tous les moyens sont bons pour nous égratigner et nous faire du mal. Je n'ai rien à cacher, ni à me reprocher, d'autant que ressortir cet emblème néfaste n'apporte rien."

# Ariège : "A éliminer sans hésitation par tous les moyens possibles"

"L'islam et les mahométans sont la nouvelle peste bubonique du 21e siècle. A combattre, à éliminer sans hésitation par tous les moyens possibles". Les candidats du Rassemblement à gauche (écologistes et Parti de gauche) du canton de Pamiers 1 (Ariège) ont décidé de lancer l'offensive contre le FN, en exhumant des entrailles de Twitter les déclarations de la candidate du parti d'extrême droite, Chantal Clamer, raconte "La Dépêche" samedi 21 février.

Chantal Clamer, aussi élue municipale à La-Tour-du-Crieu, ne s'en prend pas qu'aux musulmans, mais aussi aux lesbiennes : 

Ces sales gouines sont vraiment moches, en effet quel est le mec qui voudrait d'elles ? A part les blacks et les rebe [Arabes, NDLR] !"

"Surprise par les tweets dévoilés en cours de journée", explique "La Dépêche", la candidate FN s'est dite "indignée" par "la déformation de ces propos".

On essaye de nous discréditer, c'est que visiblement on doit leur faire peur".

"Sur le fond des messages postés sur le réseau social, Chantal Clamer avance l'argument de la méprise", raconte le quotidien régional.

Celui sur les lesbiennes a été posté depuis mon téléphone par des jeunes qui étaient venus passer l'après-midi chez moi. Concernant l'islam, c'est une réaction émotionnelle après avoir vu la vidéo d'une jeune femme traînée dans la rue à moitié décapitée".

Interrogée sur Chantale Clamer, Marine Le Pen a tenté de se défausser. Selon la présidente du FN, ce n'est pas à elle d'exclure la candidate ariégeoise, cette dernière étant "investie par le Siel", le micro-parti d'extrême droite allié au FN.

Marine Le Pen avance aussi que les candidats du Rassemblement bleu marine (RBM) ne sont "pas des professionnels de la politique", et que leurs propos sont "scrutés", "passés au scanner".

# Aveyron : Alexandre Larionov et l'appel au meurtre de Juifs 

Alexandre Larionov, lui, sera jugé pour "provocation à la haine raciale par la voie électronique". 

Présenté comme un ouvrier, Alexandre Larionov est candidat FN en binôme avec une retraitée, dans le canton Causse-Comtal (Avreyon). Sur son compte Facebook, en août 2014, il avait multiplié les propos injurieux envers les Juifs.

Le candidat du parti d'extrême droite avait même appelé au meurtre en souhaitant leur destruction "une fois et pour toujours", raconte le quotidien régional "Centre Presse Aveyron".

La fédération locale du FN a décidé de l'exclure du parti vendredi dernier.

Poursuivi pour provocation à la haine raciale, Alexandre Larionov encourt jusqu'à 5 ans d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende.

Paul Laubacher


24/02/2015
0 Poster un commentaire